Restaurant, café, qui paie la note ?

Dans les relations entre homme et femme, lors de la première rencontre, il est un point qui peut provoquer des angoisses et des malentendus, c’est le moment fatidique du paiement de l’addition au restaurant, au pub ou au café.

Il y a un siècle de cela, le problème ne se posait pas du tout : l’homme payait, c’était évident. Depuis, bien des choses ont changé. Certaines personnes restent farouchement attachées à cette tradition, d’autres la rejettent.

Qu’en pensent les femmes ?

Les femmes attachées à la tradition

D’après un sondage Sofrès de 2015, elles étaient encore 29% de Françaises interrogées à vouloir que l’homme paie d’office.

Certaines de ces femmes estiment que la femme doit être protégée et prise en charge par l’homme, qu’il doit les rassurer.

Pour d’autres, que l’homme paie spontanément est un geste romantique sans lequel un rendez-vous perdrait toute sa saveur.

Certaines considèrent que c’est un geste de respect normal de l’homme envers la femme, dont il n’est pas possible de se passer.

Les femmes attachées à la tradition attendent généralement de l’homme qu’il choisisse aussi le lieu où vous allez prendre un verre ou manger.

Ces femmes vont généralement très mal juger un homme qui leur propose de payer chacun sa part, ou qui hésite avant de faire le geste de payer. Elles le considéreront comme radin, mal éduqué ou irrespectueux. Elles trouvent que cela fait perdre toute la magie d’une belle rencontre. La plupart du temps, elles ne voudront plus entendre parler d’un homme si peu galant.

Avec ces femmes, un homme très attentionné, qui tient le parapluie au-dessus de leur tête, leur tient la porte, tire leur chaise et veille à remplir leur verre dès qu’il est vide, sera d’autant plus apprécié que la galanterie devient plus rare.

Liberté et galanterie

Le même sondage nous apprend qu’en 2015, 68% des Françaises sondées tenaient à avoir le choix de payer ou non, tout en appréciant que l’homme les invite.

Ces Françaises apprécient la galanterie, à condition de ne pas se sentir contraintes ni dépendantes.

Certaines témoignent qu’elles proposent de partager la note tout en espérant de tout leur cœur trouver un prince charmant qui refusera. Elles ont ce désir non pas pour économiser de l’argent, mais parce qu’elles trouvent beaucoup de charme à cet acte de galanterie. Quitte à payer à leur tour la prochaine fois.

Certaines sont tout à fait à l’aise avec l’idée de payer moitié-moitié ou d’être la première à offrir. Parfois elles acceptent d’être invitées à condition qu’elles paieront à leur tour la prochaine fois : voilà un bon prétexte pour se revoir. Beaucoup trouvent que le moitié-moitié n’est vraiment pas poétique, et qu’il vaut mieux s’inviter à tour de rôle.

Certaines des femmes de cette catégorie apprécient d’être invitées, mais en même temps se sentent mal à l’aise, car elles ont l’impression de devenir redevable envers celui qui les invite. Elles ont parfois peur de se sentir moins libre de refuser que la relation aille plus loin. C’est dommage car, sauf rares exceptions, les hommes qui offrent un verre ou qui offrent à dîner à une femme n’attendent pas de compensation. Ils espèrent leur plaire, ou cherchent à manifester du respect en agissant ainsi, non à les contraindre.

Ces femmes qui apprécient un homme prévenant ont besoin de sentir que celui-ci ne leur impose pas sa galanterie, et qu’il les laisse libre de payer si elles y tiennent vraiment.

Les féministes

Les 3% qui ne figurent pas dans les résultats précédents du sondage sont les féministes. Elles considèrent que la galanterie est sexiste, que c’est une attitude protectrice qui exprime la primauté de l’homme sur la femme. Si vous rencontrez une vraie féministe sur un site de rencontres, elle n’appréciera pas que vous lui payiez sa part.

Comment plaire à une femme, lors du premier rendez-vous ?

Un homme a beaucoup de probabilités de faire plaisir à une femme en payant la note. Attention à le faire avec délicatesse… Vous pouvez le faire à son insu, en vous levant vers la fin du repas, alors qu’elle croit que vous allez aux toilettes. Sinon, n’ayez surtout pas l’air condescendant ou vantard, et ne la forcez pas si elle insiste pour payer moitié-moitié.

Qu’en pensent les hommes ?

Les hommes éduqués à être galants

Pour certains hommes, la galanterie est une forme de respect envers les femmes. Payer l’addition tombe sous le sens. Si une femme leur refuse ce plaisir, ils croiront peut-être qu’elle exprime un rejet envers eux. Ou bien ils trouveront qu’elle manque de simplicité ou qu’elle est mal éduquée.

Les hommes qui ont peu de moyens

Pour certains hommes, payer la part de la femme peut être vraiment problématique financièrement. Il est bon de tenir compte de ce genre d’éléments pour ajuster les attentes envers un homme.

Les hommes qui trouvent tout naturel de partager

Certains hommes ne voient pas le sens d’une différence d’attitude selon les sexes. Il considèrent qu’homme et femmes sont égaux et trouvent tout naturel de partager la note ou de s’inviter à tour de rôle, et pourquoi commencer par l’homme plus que par la femme ?

Les hommes qui ont peur de se faire avoir

Certains hommes estime que le fait qu’on attende de l’homme de payer est une injustice.

Certains pensent même que toutes les femmes qui attendent cela d’eux sont vénales ou profiteuses. Il sont dans l’erreur, car ce n’est généralement pas pour l’argent que les femmes aiment être invitées, mais pour le romantisme.

Peu de femmes ont une attitude profiteuse, mais certains hommes ont tout de même été marqués par une mauvaise expérience, qui leur fait hésiter à payer pour deux.

Les hommes qui croient acheter la femme

Certains hommes, peu nombreux, croient que payer le restaurant leur donne un droit sur la femme qu’ils ont invitée. Ils pensent que les femmes elles-mêmes sont consciente de s’engager contre de l’argent, lorsqu’elles se font inviter.

Eux aussi sont dans l’erreur, car une femme à qui l’on offre le restaurant n’estime pas qu’elle se vend. Si après avoir invité une femme, vous réagissez comme si elle était tenue de vous revoir, vous embrasser ou plus, vous risquez fort de la perdre.

Comment réagir vis-à-vis d’un homme, lors du premier rendez-vous ?

Si vous vivez un premier rendez-vous avec un homme connu sur un site de rencontre sérieux, et qu’il a décidé de payer la note des boissons ou du restaurant, vous risqueriez vraiment de le blesser ou de l’attrister en refusant. Si ce n’est pas dans vos valeurs que l’on paie votre part, pourquoi ne pas en faire un sujet de discussion lors du deuxième rendez-vous ?

Si vous attendiez qu’il paie et que vous êtes déçue, réfléchissez avant de le juger pour cela. Il n’a peut-être pas été éduqué à la galanterie, ou peut-être a-t-il une si forte conscience de l’égalité des sexes qu’il lui paraît tout naturel d’être égalitaire aussi avec l’addition. Peut-être manque-t-il de moyens financiers, ou peut-être a-t-il été blessé par une femme qui a cherché à profiter de son argent sans s’intéresser à lui. Avant de le rayer de votre carnet d’adresse, pourquoi ne pas en parler avec lui ? Si son profil vous a intéressé sur le site de rencontres, c’est qu’il doit avoir des bons côtés en dehors du fait qu’il ne paie pas toute l’addition !

Par ailleurs, s’il vous invite la première fois, évitez d’attendre qu’il paie toutes les fois suivantes, sauf s’il a vraiment plus de moyens que vous.

La question de savoir qui paie au premier rendez-vous est-elle si fondamentale pour décider de la suite d’une relation amoureuse ? D’autant plus que, même en France, les habitudes et les traditions sont différentes d’une région à l’autre. Les attentes des célibataires ne seront pas forcément les mêmes à Paris, à Lyon, à Lille ou dans un village de la région de Montpellier. Est-ce que l’amour d’une vie se réduit à la magie d’un geste romantique ou à un acte militant ? Cherchons à connaître ceux qui sont différents de nous, peut-être ont-ils beaucoup à nous apporter !

Pour préparer votre premier rendez-vous, nous vous invitons aussi à lire notre article Organisez votre première rencontre !