Et après la première rencontre réelle ?

Dans nos articles, nous alternons le féminin et le masculin, afin de ne pas alourdir le texte avec les elle/il, les (e) ou les ·e

Vous avez rencontré pour la première fois une célibataire avec qui vous avez échangé sur un site de rencontre sérieux. Vous ne savez pas encore si cette personne est celle avec qui vous voulez partager votre vie, et vous décidez de vous revoir. Comment vivre cette période, cette relation qui n’est pas de l’amitié et qui n’est pas encore une relation amoureuse ?

Ce n’est pas un engagement

Un élément essentiel dont il faut prendre conscience : revoir une personne pour mieux la connaître, tout en se posant la question d’aller plus loin si affinités, ce n’est pas un engagement.

Ce n’est un engagement ni pour vous, ni pour l’autre. Il peut arriver que le célibataire que vous revoyez tombe amoureux de vous, et que ce ne soit pas réciproque. Vous ne ferez rien de mal en cessant de vous voir. Et par ailleurs, il faut que vous soyez prête à accepter la possibilité que vous tombiez amoureuse et que ce ne soit pas réciproque.

Savoir où la relation en est

Il est important pour tous les deux de savoir à quelle phase de la relation vous en êtes. Qu’il soit clair pour tous les deux que vous n’êtes pas encore « ensemble ». Soyez vous-même clair sur les limites que vous voulez mettre à cette phase de la relation. Attention aux allusions, aux ambiguïtés ou aux gestes tactiles qui pourraient faire croire à l’autre que vous êtes déjà dans une relation amoureuse ou qu’il y a une certitude concernant votre avenir ensemble.

Comment savoir si c’est la bonne personne ?

Pour aller plus loin dans la relation, il est recommandé que certains critères soient présents : qu’il y ait une attirance physique, que vous vous sentiez bien avec cette personne, que vous ne vous sentiez pas obligée d’essayer d’être quelqu’un d’autre que vous même, de cacher vos idées, votre personnalité.

Il est préférable qu’il y ait un accord sur certains points fondamentaux de votre vie future : cherchez-vous tous les deux une relation durable ? Partagez-vous les mêmes intentions concernant le fait d’avoir des enfants ? Pourrez-vous continuer à pratiquer votre religion, ou telles activités qui vous tiennent à cœur, quand vous serez ensemble ? Etc.

Il est difficile d’être certain d’avoir trouvé la bonne personne lorsque l’on commence à vivre une relation amoureuse. C’est en vivant cette relation amoureuse que l’on peut découvrir comment est l’autre dans notre relation et comment je suis moi-même dans cette relation. Commencer une relation amoureuse ce n’est pas se marier en s’engageant à être ensemble pour toujours.

Pour creuser cette question, voir Comment savoir si c’est la bonne personne ?

Prendre une décision

Il n’est pas du tout souhaitable de prolonger indéfiniment la période de discernement, pendant laquelle on se voit pour décider si l’on est fait l’un pour l’autre, sans se lancer dans une relation amoureuse ni cesser les rencontres.

Vivre longtemps cette relation ambigüe n’est pas bon. Cela crée des liens qui seront peut-être très douloureux à briser, et c’est un obstacle pour avancer, pour rencontrer une autre personne si celle-ci n’était pas la bonne.

Si j’hésite pendant plus de trois mois à engager une relation amoureuse avec cette personne, il serait bon que je me décide. Si je ne sais pas ce que je dois faire, alors autant tout arrêter et rendre à l’autre sa liberté de chercher ailleurs. Si arrêter est trop difficile, alors autant se lancer, et découvrir à travers la relation amoureuse si nous sommes faits l’un pour l’autre, si cette relation me rend heureuse.

Si pour ma part je sais que je veux aller plus loin avec cette personne, mais que c’est elle qui ne se décide pas, là aussi je dois prendre une décision. Au bout de quelques mois, il est vraiment préférable de tout arrêter si le célibataire qui m’attire n’arrive pas à choisir. Peut-être que si je lui annonce ma décision de rompre les relations, cela le décidera à faire le pas. Et si non, je retrouverai ma liberté, je ne serai plus entravée dans cette attente sans fin.

Rester amis ?

Si l’on décide de ne pas aller plus loin, est-ce une bonne idée de rester amis ?

Uniquement si l’on est sûrs qu’aucun des deux célibataires n’est amoureux de l’autre.

Le fait de continuer avec une relation d’amitié, cela peut être un moyen de prolonger la période d’hésitation. Celui qui n’arrivait pas à se décider peut penser, consciemment ou non, que par l’amitié l’autre reste toujours disponible pour lui. Celui des deux qui est amoureux risque en effet d’avoir du mal à être libre intérieurement pour faire d’autres rencontres et vivre vraiment une autre histoire d’amour. Voir On reste amis ?

Sur un site de rencontre, mieux vaut prolonger le moins possible la relation virtuelle, et faire connaissance face à face, dans un café ou dans un parc, à Paris, Lyon, dans ma ville ou dans mon village. Cette rencontre peut être le début d’une histoire merveilleuse, mais il faut faire attention à être clair l’un avec l’autre et à se respecter l’un l’autre, afin qu’aucun des deux ne souffre de trop longues espérances n’aboutissant à rien. N’hésitons pas sans fin, si je me sens bien avec une personne, que je désire être en sa présence, et qu’il n’y a pas d’obstacle important, pourquoi ne pas tenter de me lancer dans une histoire d’amour ?

Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être attirant(e), intéressez-vous à l’autre !
Quelles attitudes m’empêchent d’être attirant(e) ? Quels pas puis-je faire pour donner plus de place à l’autre ?
Je n’ose pas couper les ponts pour ne pas lui faire de peine
Cette personne n’est pas mon âme sœur, mais elle insiste pour que nous restions proches. Je ne veux pas lui faire de peine. Que faire ?
Le deuxième rendez-vous
La première rencontre s’est bien passée. Quand et comment vivre le deuxième rendez-vous ? Et le temps entre deux rendez-vous ?
Notre sélection de sites de rencontre sérieux
Coaching personnalisé
Des conseils issus de l'expérience
Conseil conjugal pour célibataires